Baclofène

Les résultats des études/essais commandés en France et ailleurs sur les effets du Baclofène sur l’alcoolisme sont tombés.

Ce qui en ressort en premier est que le baclofène est loin d’être la pilule miracle annoncée en début d’expérimentation.

Selon le Professeur Michel Reynaud, qui a coordonné l’essai Alpadir, il démontre une efficacité « modérée » de la molécule pour la réduction de la consommation, mais pas pour maintenir l’abstinence.

Les essais ont été conduits de manière aveugle des deux côtés et ont produit un fort effet placebo, ce qui en dit long sur les effets réels de la molécule.

Nous sommes bien dans le domaine de la réduction des risques et non du rétablissement. ACTEnow prône l’abstinence pour obtenir un rétablissement durable et satisfaisant en s’attaquant aux causes par la psychothérapie. Néanmoins, nous soutenons une réduction progressive de consommation pour arriver enfin à l’abstinence.